Depuis octobre 2015, les GCO sont membres du Clinical Academic Cancer Research Forum (CAREFOR), une initiative de l’EORTC-ESMO visant à promouvoir les avancées de la recherche clinique académique en oncologie au niveau européen. Fruit de ce travail collaboratif, un position paper Safeguarding the Future of Independent, Academic Clinical Cancer Research in Europe – for the Benefit of Patients a été réalisé en collaboration avec les GCO.

L'article, publié le 3 août 2017, est téléchargeable en accès libre dans ESMO open : http://esmoopen.bmj.com/content/2/3/e000187 

L’étude IFCT-0701 MAPS (supplementary material 6) y figure en tant que premier essai clinique positif de phase 3 sur la survie concernant le mésothéliome depuis 12 ans. L’étude de phase III PRIMA du LYSA-LYSARC y est aussi présentée (supplementary material 1). Cette étude a donné lieu à l’enregistrement du rituximab comme traitement de maintenance pendant deux ans chez des patients atteints de lymphome folliculaire et ayant répondu à une première ligne d’immunochimiothérapie.

 


En 2015, les GCO avaient souhaité identifier certains facteurs qui peuvent faciliter ou freiner l’activité de recherche clinique des médecins investigateurs membres du réseau GCO. Un questionnaire a été envoyé à tous les investigateurs ayant participé en 2014 à une étude promue par l'un des 10 membres du réseau des Groupes coopérateurs en oncologie. Ce questionnaire portait sur leur profil, et leur activité de recherche ainsi que sur la structuration de la recherche clinique au sein de leur établissement.

D’après les résultats des 366 médecins répondants, les études des Groupes coopérateurs en oncologie ont représenté une part importante de l’activité de recherche clinique des investigateurs en France en 2014. Ces groupes participent à l’ouverture de centres dans toutes les régions françaises. Une forte activité de recherche clinique des médecins (inclusions de patients>10) est par ailleurs fortement associée au nombre d’attachés de recherche clinique ou de techniciens d’études cliniques (plus de 2 équivalents temps plein (ETP), OR=11,16 [3,82–32,6] comparé à 0 ETP) ainsi qu’à l’exercice de cette activité dans un centre hospitalier universitaire par rapport à un centre hospitalier (OR=2,15 [1,20–3,83]).

 En accès libre jusqu'au 8 septembre 2017 : https://authors.elsevier.com/a/1VPbg1iV7dbS5

7 communications orales, 4 posters discussion et 21 posters : Retrouvez toutes les études présentées à l'ASCO portant sur des essais promus ou réalisés en collaboration avec l’un des neuf groupes membres des GCO :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (E-lettre spéciale ASCO 2017.pdf)E-lettre GCO spéciale ASCO[ ]771 Ko

Le site rassemble les offres d’emplois et de stages, en CDD, CDI, agent titulaire ou contractuel. Ce service est réservé aux acteurs institutionnels ou académiques de la recherche clinique (établissements de santé publics ou privés, universités, organismes publics de recherche, groupes coopérateurs, sociétés savantes...). Les offres sont désormais accessibles à tous, en quelques clics, de manière autonome et gratuite. N’hésitez pas à venir déposer vos annonces en cliquant ici.

Retrouvez les chiffres clefs et principales réalisations scientifiques des GCO : le nombre d'essais cliniques en 2015, le nombre de patients inclus, la liste de toutes les publications dans des revues référencées, les communications orales dans des congrès internationaux...
Plus d'informations

La liste des projets sélectionnés dans le cadre du PHRC-K 2016 est disponible sur le site de l’INCa depuis février 2017. Preuve de la capacité des GCO à être force de propositions,11 projets soutenus par les GCO figurent sur la liste des 42 projets financés au titre de l’année 2016 (3 SFCE, 3 IGCNO-ANOCEF, 2 GORTEC, 1 ARCAGY, 1 FFCD,  1 LYSA-LYSARC). Le montant total attribué aux projets soutenus par les GCO est de 5 259 432 euros. Les GCO, bien que non promoteurs de ces études, seront impliqués dans leur coordination ou dans leur gestion opérationnelle.

The New ICACT 2017 aura lieu du 21 au 23 Mars 2017 à Paris en présence de nombreuses sociétés savantes et groupes coopérateurs impliqués dans la lutte contre le cancer.

Mardi 21 mars 2017 - 10.00 : 13.45
Actualités cancers digestifs : Sous l'égide d'Unicancer, du GERCOR et de la FFCD
Actualités cancer du poumon : Sous l'égide de l'IFCT et de la SPLF (GOLF)

Mercredi 22 mars - 14.00 : 18.30
Actualités sur le cancer de l'ovaire -  Sous l'égide du groupe GINECO

Voir le site du congrès
Voir le programme péliminaire

Les GCO étaient présents hier aux 6èmes rencontres de l’INCa pour faire le point sur l’avancement du Plan Cancer 2014-2019 : liens entre cancers et environnement, santé connectée, médecine personnalisée et lien entre l’hôpital, le patient, le médecin généraliste et le pharmacien d’officine.
Plus de 800 personnes ont participé à ces rencontres organisées à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer.  Agnès Buzyn a notamment rappelé l’importance de la collaboration entre tous les acteurs, médecins, chercheurs, associations ainsi que groupes coopérateurs et sociétés savantes dans la lutte contre le cancer. Pour clore cette journée, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a annoncé la publication de la première grille de référence pour les pathologies dans le cadre du droit à l’oubli.

Consulter l'intervention de Marisol Touraine aux recontres de l'INCa en cliquant ici

Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, les GCO s'inquiètent de l'éventuelle radiation de certains médicaments anticancéreux de la liste en sus qui pourrait remettre profondément en question le recrutement des centres qui mènent avec eux les études de recherche clinique dont ils assurent la promotion. Les GCO tiennent aussi à rappeler que le financement des traitements innovants et coûteux a constitué en France une priorité des différents Plans Cancer. Les GCO craignent que le recours aux traitements les plus actifs et les moins toxiques ne puisse plus être financé dans tous les établissements français qui traitent des patients atteints de cancer ce qui risquerait d’entraîner une rupture d’égalité d’accès à ces traitements. Les GCO partagent totalement le constat de la Ligue Nationale Contre le Cancer et appellent à une réflexion plus générale sur les modalités d’évaluation, de fixation des prix et de régulation de ces médicaments particulièrement onéreux.

Télécharger la lettre ouverte à la Ministre de la santé

Voir la réponse du Chef de Cabinet

Le 22 juin 2015, les GCO ont eu le plaisir d’échanger avec les membres du Comité de Patients Pour la Recherche Clinique lors de la dernière assemblée plénière qui a eu lieu au siège de la Ligue Nationale contre le Cancer. L’intervention des GCO qui portait sur l'organisation de la recherche clinique académique a été suivie d’une publication dans la revue Coté patients de décembre 2015 (page 6 et 7) éditée par la Ligue. Les GCO souhaitent ainsi accroitre la communication envers les patients, leur famille et le grand public afin de contribuer à leur rendre accessible une information adaptée. Depuis plusieurs années, toutes les lettres d'information patients des études des GCO sont revues par les Comités de Patients de la Ligue Nationale contre le Cancer.

Les GCO souhaitent renforcer les partenariats avec les structures publiques notamment l’INCa pour prendre une part importante dans le recrutement des 50 000 patients par an que prévoit le Plan Cancer 2014-2019. Les GCO étaient ainsi présents à la réunion annuelle des intergroupes labellisés par l'INCa organisée le 6 octobre 2015 afin de faire le point sur une action de structuration de la recherche en cancérologie notamment via les appels à projets du PHRC-K 2015.
Plus d'informations sur le label INCa