L’épidémie de COVID-19 pose un défi sans précédent au système sanitaire. Ce défi est double : prendre en charge les personnes contaminées par le virus et assurer la continuité des soins pour les patients victimes d’autres pathologies.

Dans cet esprit, la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD), en concertation avec toutes les sociétés savantes impliquées dans le Thésaurus National de Cancérologie Digestive, a pris l’initiative de définir des alternatives thérapeutiques permettant la continuité des soins des patients en les préservant au mieux selon l’évolution de l’épidémie.

La FFCD a diffusé le 18 mars dans son vaste maillage national ces recommandations déjà très attendues dans les villes impactées par le COVID-19.

http://www.ffcd.fr/DOC/NEWSLETTER/COVID%20ONCODIG.pdf

Les cours intensifs 2020 auront lieu les 15 et 16 octobre 2020 à Lyon.

 

Plus d'informations 

Quatre études françaises dont trois du partenariat PRODIGE ont marqué les sessions digestives de l’ASCO 2018 et vont modifier les pratiques en cancérologie digestive :

  • L’étude PRODIGE 24, révolutionne la prise en charge adjuvante des cancers du pancréas opérés avec un nouveau standard incontestable : le FOLFIRINOX modifié
  • L’étude PRODIGE  35 (« PANOPTIMOX »), accrédite la notion de traitement de maintenance par 5FU dans le cadre des cancers du pancréas métastatiques après un traitement initial par FOLFIRINOX
  • L’étude PRODIGE  7 semble sonner le glas pour la CHIP en complément de la cytoréduction péritonéale qui reste un traitement de première importance.
  • L’étude PROPHYLOCHIP (promotion institut Gustave Roussy) rend caduque la notion de CHIP prophylactique dans le cadre des cancers colorectaux à risque d’évolution péritonéale.

Vous trouverez plus de détails sur ces évolutions marquantes en cancérologie digestive en cliquant ici