Retrouvez toutes les avancées thérapeutiques et chiffres clefs 2020

Capture

Téléchargez la E-lettre GCO spéciale ESMO 2021

L’essai clinique GCO-001 NIPINEC de phase 2 randomisée, promu par l’Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique (IFCT) et réalisé en collaboration avec la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le GERCOR, a visé à évaluer l’efficacité d’une immunothérapie sur des patients prétraités atteints d’un carcinome neuroendocrinien du poumon ou gastro-intestinal.

Communiqué - GCO-001 NIPINEC à l'ESMO 2021

 

Formation ARTEC-GCO

(Novotel Porte de Charenton)

 

Recherche clinique en oncologie : Connaissances théoriques et mises en situation pratique autour des dossiers cliniques

 

Les groupes coopérateurs en oncologie  (ARCAGY-GINECO, FFCD, GERCOR, GORTEC, IFCT, IFM, LYSA-LYSARC) ont organisé les 30 sept. et 1er oct. 2021  la deuxième édition de la formation ARTEC-GCO entièrement dédiée aux Attaché(e)s de Recherche Clinique, Technicien(ne)s de Recherche Clinique, Infirmier(e)s de Recherche Clinique et Ingénieur(e)s de Recherche Clinique qui travaillent auprès d'investigateurs qui participent activement aux études promues par les groupes coopérateurs.

 

Programme ARTEC-GCO 2021

 

L'intergroupe CIGAL (Cooperative Intergroup for Advances in Leukemia) labellisé par l'INCa en 2017 est constitué des 5 groupes suivants : 

FILO (French Innovative Leukemia Organization)
ALFA (Acute Leukemia French Association)
GFM (Groupe Francophone des Myélodysplasies)
GRAALL (Group for Research on Adult Acute Lymphoblastic Leukemia) 
FIM (France Intergroupe des syndromes Myéloprolifératifs) 

L’adhésion de cet intergroupe au réseau GCO permettra une représentation plus complète de l’hématologie au sein du réseau des GCO aux cotés de l’IFM, de la SFCE et du LYSA-LYSARC.

E-lettre GCO spéciale ASCO 2021

Severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 vaccination for patients with solid cancer: Review and point of view of a French oncology intergroup (GCO, TNCD, UNICANCER)
D. Tougeron et al. Eur J Cancer . 2021 Apr 1;150:232-239.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33934060/ 

 

Vaccination contre la COVID-19 des patients atteints de cancer solide : revue et préconisations d’un inter-groupe oncologique français (CGO, TNCD, UNICANCER)
Tougeron D, et al. Bull Cancer. 2021 Apr 12
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33902918/ 

Les président(es) des sociétés savantes et groupes de recherche en oncologie demandent aux autorités gouvernementales que les patients atteints de cancers évolutifs soient considérés comme population prioritaire, et puissent bénéficier de la vaccination contre la COVID-19, le plus rapidement possible, sans limite d’âge.

Plaidoyer des Groupes Coopérateurs en oncologie pour une vaccination sans délai des patients atteints de cancer

 

Grâce au soutien de nombreuses sociétés savantes et groupes collaboratifs d’oncologie, notamment le CPHG, le GFPC, la FFCD,le GETAID et le LYSA, il y a désormais 78 centres qui participent à l’étude PRAISE : une Cohorte académique nationale centrée sur les symptômes des patients évaluant les manifestations auto-immunes compliquant l’immunothérapie du cancer (ipilimumab et/ou nivolumab). 

 
Objectif :
– analyse de la prévalence et des facteurs de risque d’auto-immunité sous ipilimumab et/ou nivolumab
 
Méthodologie :
– étude observationnelle en vie réelle de  900 patients suivis pendant 2 ans
– inclusion très courte  en une mini-visite (une dizaine d’items à cocher) par les  pneumologues, oncologues, dermatologues, gastroentérologues et urologues
– suivi électronique direct du patient avec collection des données par le patient et validation des informations par les données de l’assurance maladie (SNDS)
 
Exploitation des données
–  les médecins participant à l’étude seront associés aux publications de l’étude
– appel à projet permanent pour exploiter les données, notamment pneumologiques ou la bio-banque qui sera constituée
 

 

Pour toute information: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et sur le site du CPHG.

Une étude prospective de cohorte française menée par les Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) pendant la première vague de l’épidémie COVID relative à l'impact d'un diagnostic de COVID-19 sur le traitement du cancer a montré que 

• Comme dans plusieurs autres études, l’infection COVID est particulièrement grave chez les patients atteints de cancer.

• Contrairement à ce qui avait été suggéré initialement, les traitements anticancéreux n’ont pas révélé d’effets délétères sur l’évolution de la Covid-19.

• Et près de 40 % des patients ont interrompu ou stoppé leur traitement.

Téléchargez le communiqué de presse des GCO du 20/11/2020

 Publication des résultats de l’étude GCO-002 CACOVID-19 dans European Journal of cancer, une étude GCO qui s’est intéressée aux patients présentant un cancer dans le contexte de la pandémie COVID-19.

Cette étude GCO promue par la FFCD et réalisée en collaboration avec ARCAGY-GINECO, IFCT, GERCOR, Intergroupe ORL et IGCNO-ANOCEF a permis d'analyser les données de 1289 patients dans 123 centres participants entre le 4 avril et le 11 juin 2020. Merci à tous les investigateurs pour leur participation à cette étude académique nationale. Article disponible en open access : https://www.ejcancer.com/article/S0959-8049(20)31043-1/fulltext

Les  résultats de cette cohorte, présentés aussi à l’ESMO 2020, sont disponibles en cliquant ICI Les inclusions ont été suspendues au 30 septembre 2020 conformément à ce qui était prévu au lancement de la cohorte. Des études ancillaires suivront notamment sur les déterminants socio-économiques de la survenue d'une infection à SARS-COV-2 et sa gravité.