E-lettre GCO spéciale ESMO 2022

Un article publié dans Journal of Cancer Policy qui  montre la part importante que représente les publications des groupes coopérateurs en oncologie en France.

 

Newsletter GCO Spéciale ASCO & EHA 2022

L’entrée de cette 10ème organisation académique de recherche au sein des Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) vient élargir la représentation des cancers du sang du consortium

Voir le communiqué 

Retrouvez toutes les avancées thérapeutiques et chiffres clefs 2020

 

Téléchargez la E-lettre GCO spéciale ESMO 2021

L’essai clinique GCO-001 NIPINEC de phase 2 randomisée, promu par l’Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique (IFCT) et réalisé en collaboration avec la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le GERCOR, a visé à évaluer l’efficacité d’une immunothérapie sur des patients prétraités atteints d’un carcinome neuroendocrinien du poumon ou gastro-intestinal.

Communiqué - GCO-001 NIPINEC à l'ESMO 2021

E-lettre GCO spéciale ASCO 2021

Severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 vaccination for patients with solid cancer: Review and point of view of a French oncology intergroup (GCO, TNCD, UNICANCER)
D. Tougeron et al. Eur J Cancer . 2021 Apr 1;150:232-239.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33934060/ 

 

Vaccination contre la COVID-19 des patients atteints de cancer solide : revue et préconisations d’un inter-groupe oncologique français (CGO, TNCD, UNICANCER)
Tougeron D, et al. Bull Cancer. 2021 Apr 12
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33902918/ 

Les président(es) des sociétés savantes et groupes de recherche en oncologie demandent aux autorités gouvernementales que les patients atteints de cancers évolutifs soient considérés comme population prioritaire, et puissent bénéficier de la vaccination contre la COVID-19, le plus rapidement possible, sans limite d’âge.

Plaidoyer des Groupes Coopérateurs en oncologie pour une vaccination sans délai des patients atteints de cancer

 

Une étude prospective de cohorte française menée par les Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) pendant la première vague de l’épidémie COVID relative à l'impact d'un diagnostic de COVID-19 sur le traitement du cancer a montré que 

• Comme dans plusieurs autres études, l’infection COVID est particulièrement grave chez les patients atteints de cancer.

• Contrairement à ce qui avait été suggéré initialement, les traitements anticancéreux n’ont pas révélé d’effets délétères sur l’évolution de la Covid-19.

• Et près de 40 % des patients ont interrompu ou stoppé leur traitement.

Téléchargez le communiqué de presse des GCO du 20/11/2020