MAO2019BannerSmall

Les GCO sont cette année partenaire de la septième édition du Monaco Age Oncologie, Cours Francophone d’Oncogériatrie, qui se tiendra du 14 au 15 mars 2019 Monaco.

Les deux thématiques phares du prochain MAO seront la pré-habilitation et la réhabilitation ; ainsi que l’accès des personnes âgées aux innovations thérapeutiques, sur les plans scientifique et sociétal.

La prochaine édition traitera ainsi des dernières innovations dans le domaine de l’oncogériatrie à travers, entre autres, des approfondissements sur

  • les cancers d’organes ;
  • les progrès thérapeutiques les plus récents tels que par exemple l’immunothérapie et les nouvelles combinaisons de thérapies ciblées ; et comprendra
  • les sessions des Internes ;
  • les sessions de controverses ;
  • les sessions dédiées aux manipulateurs, radiologues et radiothérapeutes ;
  • les sessions sur les parcours de soins pour les soignants ;
  • les référentiels ciblés sur certaines molécules.  

 

Au cours du congrès, le Prix Michel Hery sera remis à trois chercheurs/cliniciens afin de récompenser leurs travaux dans le domaine de l’oncogériatrie.

 

Pour s’inscrire, cliquez ici :  http://mao-monaco.org/2019/?page_id=120

 

En collaboration avec la FFCD et le GERCOR, cet essai clinique de phase 2 randomisé, promu par l’IFCT vise à évaluer l’efficacité d’une immunothérapie sur des patients atteints d’un carcinome neuroendocrinien du poumon ou gastro-intestinal. Deux schémas thérapeutiques seront proposés à 180 patients dans 80 centres : nivolumab +- ipilimumab.

Les patients seront recrutés et pris en charge dans les services hospitaliers des établissements de santé, dont le médecin responsable est membre ou participe à l’IFCT, à la FFCD ou au GERCOR. La période d'inclusion débutera au 1er semestre 2019 et durera 3 ans.

Autorisation de l'ANSM : 15/03/2018

Premier centre ouvert : 13/10/2018

Premier patient inclus : en cours

N° Eudract : 2017-003863-37

Synopsis

Liste des centres ouverts 

 

 

 

Brochure GCO
Les GCO publient  une sélection de leurs études cliniques ayant récemment abouti à une modification des référentiels internationaux (NCCN, ASCO, ESMO, ASH..) ou à une approche thérapeutique innovante dans les cancers de l’ovaire, du pharynx, de l’estomac, du colon, du pancréas, du poumon, de la plèvre et du médiastin, les lymphomes, myélomes, glioblastomes, neuroblastomes et les leucémies aigues.

Téléchargez le document en cliquant ici.

Les GCO (IFCT, FFCD, GERCOR, GORTEC, LYSA-LYSARC) organiseront les 16 et 17 mai prochain à Paris une session commune de formation dédiée aux ARCs, TECs, et infirmier(e)s de recherche clinique qui travaillent avec (ou dans) les groupes coopérateurs sur les pathologies suivantes : oncologie thoracique, digestive, ORL et lymphome.

Des sessions plénières et ateliers pratiques en petits groupes seront organisés sur des thématiques telles que les actualités des BPC, la mesure des tumeurs, les données nouvelles de l’immunothérapie, les toxicités des nouveaux traitements…

Ils seront suivis de discussions et partages d’expérience ! Maximum 100 participants : plus d’informations disponibles prochainement !

Pour toutes questions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

téléchargement

Les Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) sont présents au congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) du 19 au 23 octobre à Munich avec 5 communications orales (dont 1 en session présidentielle), 5 posters discussion et 8 posters portant sur des essais promus ou réalisés en collaboration avec l’un des membres des GCO.

Téléchargez notre E-lettre spéciale ESMO en cliquant ici.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (E-lettre  GCO spéciale ESMO  2018.pdf)E-lettre GCO spéciale ESMO[ ]813 Ko

Retrouvez les chiffres clefs et principales réalisations scientifiques des GCO en 2017 : le nombre d'essais cliniques, le nombre de patients ayant pu bénéficier de l'accès à l'innovation thérapeutique, les publications dans des revues référencées, les communications orales dans des congrès internationaux... 

Téléchargez le Rapport d'activité 2017 des GCO 

Les Groupes Coopérateurs en Oncologie (GCO) sont présents au 54ème congrès de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), qui se tiendra du 1 au 5 juin à Chicago.


L’ASCO est le principal rendez-vous de la cancérologie mondiale au cours duquel sont partagés les résultats d’études cliniques sur le traitement des cancers. Comme chaque année, les GCO présenteront leurs dernières études menées dans différentes pathologies cancéreuses essentiellement les cancers gynécologiques, digestifs, bronchiques et les cancers de la tête et du cou.

Téléchargez la E-lettre GCO spéciale ASCO 2018.

ESMO 2017

Les GCO seront présents au congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology), qui se tiendra du 8 au 12 septembre à Madrid avec 5 communications orales, 7 posters discussion et 8 posters portant sur des essais promus ou réalisés en collaboration avec l’un des membres des GCO.

Téléchargez la E-lettre GCO spéciale ESMO 2017 en cliquant ICI.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (E-lettre  GCO spéciale ESMO  2017.pdf)E-lettre GCO spéciale ESMO 2017.pdf[E-lettre GCO spéciale ESMO ]881 Ko

Depuis octobre 2015, les GCO sont membres du Clinical Academic Cancer Research Forum (CAREFOR), une initiative de l’EORTC-ESMO visant à promouvoir les avancées de la recherche clinique académique en oncologie au niveau européen. Fruit de ce travail collaboratif, un position paper Safeguarding the Future of Independent, Academic Clinical Cancer Research in Europe – for the Benefit of Patients a été réalisé en collaboration avec les GCO.

L'article, publié le 3 août 2017, est téléchargeable en accès libre dans ESMO open : http://esmoopen.bmj.com/content/2/3/e000187 

L’étude IFCT-0701 MAPS (supplementary material 6) y figure en tant que premier essai clinique positif de phase 3 sur la survie concernant le mésothéliome depuis 12 ans. L’étude de phase III PRIMA du LYSA-LYSARC y est aussi présentée (supplementary material 1). Cette étude a donné lieu à l’enregistrement du rituximab comme traitement de maintenance pendant deux ans chez des patients atteints de lymphome folliculaire et ayant répondu à une première ligne d’immunochimiothérapie.

 


En 2015, les GCO avaient souhaité identifier certains facteurs qui peuvent faciliter ou freiner l’activité de recherche clinique des médecins investigateurs membres du réseau GCO. Un questionnaire a été envoyé à tous les investigateurs ayant participé en 2014 à une étude promue par l'un des 10 membres du réseau des Groupes coopérateurs en oncologie. Ce questionnaire portait sur leur profil, et leur activité de recherche ainsi que sur la structuration de la recherche clinique au sein de leur établissement.

D’après les résultats des 366 médecins répondants, les études des Groupes coopérateurs en oncologie ont représenté une part importante de l’activité de recherche clinique des investigateurs en France en 2014. Ces groupes participent à l’ouverture de centres dans toutes les régions françaises. Une forte activité de recherche clinique des médecins (inclusions de patients>10) est par ailleurs fortement associée au nombre d’attachés de recherche clinique ou de techniciens d’études cliniques (plus de 2 équivalents temps plein (ETP), OR=11,16 [3,82–32,6] comparé à 0 ETP) ainsi qu’à l’exercice de cette activité dans un centre hospitalier universitaire par rapport à un centre hospitalier (OR=2,15 [1,20–3,83]).

7 communications orales, 4 posters discussion et 21 posters : Retrouvez toutes les études présentées à l'ASCO portant sur des essais promus ou réalisés en collaboration avec l’un des neuf groupes membres des GCO :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (E-lettre spéciale ASCO 2017.pdf)E-lettre GCO spéciale ASCO[ ]771 Ko